Téléphone : +41 22 757 67 57Telephone : +41 22 757 67 57Telefon : +41 22 757 67 57 frontdesk@destination-montagne.ch
  • Français
  • English
  • Deutsch

Entre les lacs et la Singine

L’étape suivante du Trans Swiss Trail prévoit de partir depuis Morat afin de gagner Laupen, juste de l’autre côté de la frontière cantonale. Ici, nous avions aménagé l’étape un peu différemment. En effet, les possibilités d’hébergement à Morat se trouvent soit au centre-ville, ce qui pourrait présager d’un environnement assez bruyant, soit au bord du lac de Morat, avec des tarifs plus élevés. C’est ainsi que nous avions décidé de passer la nuit à Sugiez. Ce faisant, on équilibre aussi un peu plus les deux étapes (Portalban-Sugiez et Sugiez-Laupen).

Au départ de Sugiez, on commence par suivre le canal de la Broye avant de suivre les rives du Lac de Morat. Entre Sugiez et Muntelier, les points de vue sur le lac sont rares, à cause des roselières. A partir de cette dernière localité, on a en revanche de belles vues sur le lac, le Mont Vully et le Chasseral.

Arrivé à Morat, l’itinéraire prévoit de traverser la vieille ville. Ce choix est tout à fait judicieux, car la vieille ville de Morat est absolument magnifique. Une fois la ville traversée, on gagne la gare et on traverse la route de Berne. J’avais maintes fois suivi cette route avec mes parents il y a fort longtemps (avant la construction des autoroutes), mais je n’ai pas réussi à reconnaître les lieux. Il est vrai qu’à pied, la perception est très différente de celle que l’on a depuis une automobile.

Après avoir traversé la route de Berne, on rejoint un petit ruisseau dont les rives sont parsemées de saules, en partie taillés en têtards. Cette manière de faire traditionnelle avait pratiquement disparue dans les années 70 et 80. Elle redevient à la mode, et c’est tant mieux.

On traverse alors un bout du Canton de Berne pour rejoindre Craux. Là, on peut encore profiter d’un dernier point de vue sur Morat et sur le lac. Plus loin, on pénètre dans un environnement plus rural et les points de vue sont surtout en direction des Préalpes Fribourgeoises.

A la hauteur de Salvenach, on entre à nouveau dans le Canton de Fribourg que l’on ne quittera plus jusqu’à la Singine.

La suite se déroule de manière variée entre forêts, prés et champs jusqu’à rejoindre Liebistorf. Après une dernière traversée de forêt, on rejoint les dernières maisons de Kriechenwil. C’est là que l’on entame la descente vers la Sarine que l’on traverse sur une petite passerelle piétonne. A partir de là l’itinéraire officiel suit la Sarine. Nous avions toutefois décidé de passer la nuit à Bösingen, à peu de distance de Laupen.

Distance : 21Km
Dénivellation : 360m
Durée : 5h

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code